Please use this identifier to cite or link to this item: http://hdl.handle.net/1893/27916
Appears in Collections:Senior Management Team Journal Articles
Peer Review Status: Refereed
Title: Une évaluation du parcours de la Suisse en tant que puissance protectrice à « double mandat » pour le Royaume-Uni et l'Allemagne durant la Seconde Guerre mondiale
Author(s): Wylie, Neville
Contact Email: neville.wylie@stir.ac.uk
Issue Date: 31-Dec-2011
Citation: Wylie N (2011) Une évaluation du parcours de la Suisse en tant que puissance protectrice à « double mandat » pour le Royaume-Uni et l'Allemagne durant la Seconde Guerre mondiale. Relations internationales, 144, pp. 3-21. https://doi.org/10.3917/ri.144.0003.
Abstract: La Seconde Guerre mondiale représente le point culminant dans l’histoire de la protection de tiers. Jamais autant d’États et de personnes n’ont profité de la protection d’un tiers neutre, ni avant, ni depuis. Dans cette histoire, la Confédération suisse détient une place de choix. Les Suisses avaient déjà acquis une réputation de solidité pendant la Grande Guerre, mais cela avait également été le cas de l’Espagne, du Danemark, des États-Unis et de la Suède. En 1945 cependant, l’éventail des activités de Berne en tant que puissance protectrice – tenant plus de deux cents mandats avec trente-cinq États, dont toutes les grandes puissances belligérantes, sauf la Russie – et l’absence d’un rival sérieux signifiaient que Berne était devenu le premier fournisseur de protection politique, diplomatique et humanitaire dans le monde, même si, de toute évidence, les diplomates suisses ne réussirent pas à atteindre tous leurs objectifs : un tel résultat n’est guère surprenant étant donné la nature du conflit. Mais dans les domaines où Berne a été en mesure d’opérer, l’importance de son travail est indéniable. La protection de Berne sur les prisonniers de guerre britanniques et les internés civils aux mains de l’Axe après décembre 1941, au lendemain de l’entrée en guerre des États-Unis, s’avéra cruciale en assurant les sympathies ritanniques à la Suisse au moment où celle-ci dut faire face à une agression sur deux fronts de la part des États-Unis et de l’Union soviétique au cours des derniers mois de la guerre. Plus important encore, la diplomatie discrète de Berne entre les lignes de bataille fut essentielle pour encourager les Allemands à se conformer à la convention de Genève et pour maintenir le niveau de confiance nécessaire pour protéger les intérêts humanitaires britanniques – et allemands – au cours de la guerre.
DOI Link: 10.3917/ri.144.0003
Rights: The publisher does not allow this work to be made publicly available in this Repository. Please use the Request a Copy feature at the foot of the Repository record to request a copy directly from the author. You can only request a copy if you wish to use this work for your own research or private study.

Files in This Item:
File Description SizeFormat 
Wylie 2010.pdfFulltext - Published Version200.29 kBAdobe PDFUnder Permanent Embargo    Request a copy

Note: If any of the files in this item are currently embargoed, you can request a copy directly from the author by clicking the padlock icon above. However, this facility is dependent on the depositor still being contactable at their original email address.



This item is protected by original copyright



Items in the Repository are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.

If you believe that any material held in STORRE infringes copyright, please contact library@stir.ac.uk providing details and we will remove the Work from public display in STORRE and investigate your claim.